top of page

Le printemps, ou le réveil de la nature

Dernière mise à jour : 9 mai 2023

Début mars : les prémices du printemps se font sentir. La nature sort doucement de son repos hivernal. Elle se réveille et commence à se déployer timidement sous nos yeux. L'énergie de vie, un temps en dormance, revient.


Ne sentez-vous pas, vous aussi, cette recrudescence d'énergie en vous ? N'avez-vous pas envie d'entreprendre davantage qu'en plein milieu de l'hiver ? Si tel est le cas, pas de précipitation surtout ! Les maîtres-mots au printemps : douceur et équilibre.


Le premier temps, tout en douceur


Le printemps, ou saison du « premier temps », symbolise le commencement et la renaissance. Il invite à sortir de l'hibernation et à reprendre le mouvement. La nature, jusque-là endormie, se réveille. Les crocus, jonquilles ou anémones, premières fleurs printanières, font leur apparition, pour notre plus grand plaisir. Le chant des oiseaux se fait de nouveau plus présent. Partout, la vie se fait sentir, à travers diverses manifestations, à qui sait y prêter attention. Les jours rallongent, les températures redeviennent plus agréables. D'une saison de stagnation, l'hiver, nous passons à une saison de métamorphose, où tout s'éveille et se révèle.





Ces changements se ressentent aussi bien dans la nature, qu'en nous-mêmes. Nous avons davantage envie de sortir, de bouger, de nous agiter. Comme si la sève montait en nous et nous insufflait un regain d'énergie vitale. Sentez-vous comme elle vous parcoure ?


Mais ne vous précipitez pas pour autant. Prenez le temps de savourer cette renaissance, tranquillement, tout en douceur. Après le repos et l'intériorité de l'hiver, ne vous sur-stimulez pas. Ouvrez-vous doucement, à l'image de la nature, comme le ferait un bourgeon. Transformez-vous à l'intérieur de vous, avant de vous transformer à l'extérieur. Là encore, comme la nature sait si bien le faire : une fleur ne naît pas d'un coup d'un seul, elle n'apparaît pas comme par magie. Tout un processus se met en marche, et cela demande du temps. Prenez le temps de réfléchir à vos envies pour les prochains mois, semez vos graines – au sens figuré comme au sens propre – arrosez-les, voyez-les se développer jour après jour.


L’équinoxe de printemps


L'équinoxe de printemps désigne le moment de l'année où la durée du jour est égale à celle de la nuit, créant ainsi un parfait équilibre. Il se produit généralement le 20 ou le 21 du mois de mars, selon les années. Cette année, l'équinoxe aura lieu le lundi 20 mars. Pour les habitants de l'hémisphère nord, cette date marque le début du printemps. Les jours continuent ensuite de rallonger jusqu'au solstice d'été, le 21 juin, marquant la fin du printemps. Le printemps, symbolisé par cet équinoxe, est ainsi la saison du juste milieu, de l'équilibre entre l'envie de se remettre en action, de créer, de se projeter dans l'avenir, et la sortie du mode « pause » hivernal, du calme et de l'introspection.


Alban Eilir



Dans la tradition druidique, l'équinoxe de printemps est une fête, connue sous le nom d'Alban Eilir, qui peut être traduit par « la lumière de la Terre ».

Cette cérémonie célèbre le printemps, mais surtout ce qu'il représente : le retour de la vie sur Terre. D'ailleurs, cette saison est si importante dans le druidisme, qu'elle n'a pas moins de trois fêtes dédiées. En plus d'Alban Eilir, les Celtes célèbrent Imbolc le 1er (ou le 2) février, qui annonce la venue du printemps, à mi-chemin entre le solstice d'hiver et l'équinoxe de printemps, ainsi que Beltaine, le 1er mai, qui marque le printemps dans toute sa plénitude, avant de laisser place à l'été. Alban Eilir est ainsi central, se trouvant entre les deux autres fêtes. Comme un point d'équilibre. Équilibre entre le jour et la nuit. Entre l'énergie, la stimulation de la mise en action au sortir de l'hiver, et le fait d'y aller progressivement, de faire éclore nos envies, nos projets, comme une fleur, doucement mais sûrement. Si le cœur vous en dit, vous pouvez célébrer l'équinoxe de printemps de diverses manières : en offrant des fleurs à la rivière, en semant des graines... ou juste en prenant un vrai moment pour contempler la nature et ses trésors ! Et pourquoi pas en procédant au fameux ménage de printemps dans votre maison pour lui insuffler une nouvelle énergie ?


Les organes du printemps : le foie et la vésicule biliaire


Après avoir pris soin de nos reins et de notre vessie en hiver, il est temps à présent de nous occuper de notre foie et de notre vésicule biliaire.


Le foie est impliqué dans plus de 300 fonctions vitales. Cet organe permet le transport, l’épuration et le stockage du sang, des vitamines et minéraux, ainsi que la production de la bile. C'est la zone centrale de tri de nos déchets permettant un bon fonctionnement général et global de notre organisme. Il répartit les fluides physiques et énergétiques dans le corps, nourrissant nos organes, nos tissus et notre centre de la vue. Il est tout simplement essentiel à la vie et il est donc capital de le choyer.


La vésicule biliaire, organe sous-hépatique, concentre et stocke la bile, liquide sécrété par le foie qui intervient dans le processus de digestion.


Le printemps est la saison du grand nettoyage. De même que nous avons souvent envie de nettoyer notre maison, faire du tri et du rangement à cette période, il est bon de nettoyer aussi notre organisme de tout ce qu'il a pu emmagasiner comme plats et boissons lourds et gras en hiver et pendant les fêtes. Nous allons ainsi venir désengorger le foie et la vésicule biliaire de ces excès afin qu'ils retrouvent une bonne énergie vitale et puissent fonctionner de manière optimale.


Le foie est colérique !


Les organes du corps sont reliés à des sentiments. Le foie (et la vésicule biliaire) est associé à la colère, à l'emportement. À un sentiment de violence et de fureur. Réprimer la colère (parfois nous ne nous rendons même pas compte que nous avons de la colère en nous) peut entraîner des souffrances physiques et émotionnelles, et notamment des problèmes de foie. Alors, si vous ressentez de la colère, soulagez votre foie ! Mais comme le dit l'adage : mieux vaut prévenir que guérir, donc n'attendez pas d'être en colère pour prendre soin de votre foie. D'autant qu'un organe en déséquilibre affecte l'harmonie de tout le corps. Là encore, l'équilibre est essentiel...


Comment nourrir notre énergie de vie et soutenir notre foie au printemps ?


Premièrement, il va falloir alléger notre alimentation et opter pour des aliments plus toniques. Nous n'avons en effet plus besoin de réserves de gras dans notre corps pour affronter le froid de l'hiver ! Ainsi, place aux aliments amers, acides, de couleur verte, aux crudités, jus de fruits et légumes frais, céréales complètes ou encore aux protéines comme les graines germées, les lentilles, le chanvre, le riz brun et le soja (en petite quantité).


On évite les excitants (sucre, alcool, etc.), les mauvaises graisses, la nicotine... et les excès de colère ! Respirez... Inspirez... Soyez dé-ten-dus. Ne vous fatiguez pas trop. Et profitez.


En parallèle, il est important de soutenir la fonction de votre foie et de votre vésicule biliaire grâce aux plantes médicinales. Vous pouvez le faire en vous abonnant aux coffrets de saison que nous avons élaborés pour vous, avec le plus grand soin. Ils sont composés de produits sains, récoltés et/ou réalisés par des artisans de cœur, des amoureux de la terre et du vivant. Ces coffrets constituent un accompagnement tout au long de l'année avec les plantes, pour retrouver plus d'énergie et d'équilibre, au rythme des saisons. Nous vous avons concocté un vrai programme en lien avec l'énergie et les besoins de chaque saison. Nous ne vous lâchons pas seul.e dans la nature, mais vous accompagnons, via un suivi sur un groupe telegram dédié. N'hésitez pas à consulter notre site pour en savoir plus.


Rédactrice - Stéphanie Faustin (@unpasplusvert)

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page