top of page

L'automne, une saison pour s'ancrer

Dernière mise à jour : 27 sept. 2023

Septembre. C'est la rentrée, annonciatrice de la fin de l'été, avec des jours qui se font plus courts. Les enfants retournent à l'école, les adultes reprennent le chemin du travail. Bientôt, les forêts se pareront de leur feuillage aux teintes chaudes, allant du jaune au rouge, en passant par le brun. Virevoltant dans les airs, les feuilles tomberont au sol, créant un tapis crépitant sous nos pas... Ça y est, l'automne arrive !


Zoom sur cette saison pour mieux la comprendre et la vivre, prendre soin de soi et rester en forme !


La reconnexion automnale


En automne, le soleil disparaît plus tôt, fini les longues journées d'été ! Mais il ne faut pas pour autant le voir comme quelque chose de négatif. Au contraire, ce changement de saison nous invite à redescendre dans nos racines, à nous connecter à la matière, à la Terre-Mère, à nous ancrer davantage.

En effet, en automne, la sève des végétaux se met à redescendre, les racines se développent, les feuilles tombent... Tout nous ramène au sol, à la terre. Il est ainsi temps de nous recentrer, de revenir à plus d'intériorité.


L'automne annonce l'hibernation de l'hiver et ainsi le déclin et le repli. Malheureusement, nous avançons souvent à contre-courant dans nos sociétés modernes, et nous agitons ou, à l'inverse, ralentissons aux mauvais moments ! Ré-apprenons à écouter la Nature, notre nature.


L’énergie de la saison


En médecine traditionnelle chinoise (MTC), l'automne est associé à l'énergie du Métal. Elle porte en elle le germe d'une transformation à venir (l'humain transforme le métal brut en objet), et symbolise le repli nécessaire avant le sommeil hivernal, puis le renouveau du printemps.


L'énergie de l'automne est aussi une énergie déshydratante. Il n'y a qu'à voir les feuilles des arbres qui se dessèchent pour finir par tomber. Nous n'y coupons pas également. Dans notre organisme, la sécheresse provoque une évaporation des liquides corporels. Celle-ci est liée à l'excès de chaleur que nous avons emmagasiné tout l'été. Une bouche sèche, un nez bouché, une baisse de la transpiration, des selles dures (constipation), des urines moins abondantes ou encore de l'eczéma sec en sont des symptômes.


L’équinoxe d’automne


Dans la tradition celtique, l'équinoxe d’automne, s'accompagne d'une célébration portant le nom druidique d'Alban Elfed signifiant « lumière de l’eau ». On la nomme aussi parfois festin d'Avallon, aval signifiant « pommes », et avallon, « terre des pommiers ». N'oublions pas que la pomme est la star de l'automne !


Lors de ces festivités, le maître-mot est gratitude : c'est le moment où l'on remercie et célèbre la Terre-Mère pour sa générosité, la richesse de la moisson, l’abondance des récoltes.

L'automne est le moment où l'on prépare l'hiver, avec la transformation de produits bruts en boissons et victuailles. Sur le plan spirituel, c'est aussi l'occasion de se préparer aux prochains mois, dans ce laps de temps entre l'agitation estivale et le calme hivernal, en faisant un bilan. Que souhaite-t-on pour les prochains mois ? Des ajustements de direction sont-ils nécessaires ?

Cette année, l'équinoxe d'automne – et le premier jour de la saison – tombe le samedi 23 septembre.


Il y a de nombreuses façons de célébrer Alban Elfed si vous le souhaitez :

  • partager un repas en famille ou entre amis, en leur offrant l'une des boissons mises à l'honneur dans la tradition – vin, bière ou cidre –, issues d'aliments récoltés puis transformés, et en remerciant la terre nourricière pour les aliments qu’elle vous offre ;

  • aller vous promener dans la nature afin d'en admirer la beauté et les transformations automnales, et faire un câlin aux arbres ;

  • contempler le lever ou le coucher du soleil, en ayant une pensée positive, de gratitude, envers la nature ;

  • décorer sa maison d'éléments naturels (guirlandes de feuilles séchées, pots-pourris, tableaux à base de végétaux...) ;

  • prendre un temps pour faire du tri, du nettoyage, aussi bien dans sa maison que dans ses projets, et se recentrer sur l'essentiel ;

  • etc.


Les organes de l’automne


En automne, ce sont le poumon et le gros intestin qui doivent être notre priorité. Ces organes œuvrent pour notre vitalité générale, notre immunité et l'évacuation des toxines. Il est important de prendre soin d'eux particulièrement en cette saison où les virus reviennent en force.


Le poumon transforme l'air qu'il reçoit en énergie de vie, alimentant nos organes, notre sang, nos cellules, etc.


Il collabore avec le rein en distribuant les liquides dans l'organisme pour permettre l'élimination des déchets liquides et des toxines. Il contrôle également la qualité de la peau et des cheveux et s'associe au gros intestin pour nous permettre de percevoir les odeurs (et oui, le gros intestin gère notre aptitude à sentir !).


Le gros intestin possède par ailleurs une fonction de transit, d'élimination et d'immunité. On sait aujourd'hui que 80 % de notre immunité générale est logée dans nos intestins, c'est énorme ! Et l'on dit souvent que notre intestin est notre deuxième cerveau !


Il est ainsi capital de bien respirer et de bien s'hydrater en automne, pour un bon fonctionnement de l'organisme et une bonne santé.


Les maux de l’automne


L'encombrement et le manque de vitalité du poumon et du gros intestin peuvent entraîner des blocages, des stagnations, et faire émerger de nombreux maux.


Si un manque d'énergie se fait ressentir au niveau de vos poumons, vous pourrez souffrir de maux du système respiratoire (toux grasse, essoufflement chronique, angine, laryngite, sinusite, grippe...) et immunitaire, mais aussi de problèmes intestinaux (douleurs, ballonnements, lenteur digestive...), cutanés (psoriasis, acné, peau sèche, chute de cheveux...), ou encore de problèmes de sommeil.


Si à l'inverse, vos poumons et votre gros intestin sont en excès d'énergie, vous pourrez là encore souffrir de maux du système respiratoire (toux sèche et non grasse, otite, sinusite, bronchite...) et du système digestif, avec des troubles plus aigus (colite, constipation, diarrhées...).


Une chute du moral et des émotions peut survenir en même temps que ces maux. Pourquoi ? Car c'est dans les intestins que se développent les neurotransmetteurs qui contribuent à notre équilibre émotionnel : la sérotonine, hormone de la sérénité, et la dopamine, hormone de la motivation. Cet équilibre émotionnel influence lui-même directement notre système immunitaire et son activation.


C'est pourquoi il est si important de garder une harmonie énergétique au niveau du poumon et du gros intestin.


L’alimentation à privilégier


Grâce à une alimentation adaptée aux besoins de votre organisme pendant cette saison, il vous sera possible de passer l'automne en toute sérénité.


Pour cela, réduisez peu à peu les aliments de nature froide, que l'on privilégie en été, et revenez progressivement à des aliments de nature énergétique, neutre et tiède.


Évitez les saveurs piquantes, propices à l'accélération de la circulation de l'énergie et favorisant son extériorisation. Remplacez-les par des aliments acides, aux vertus astringentes. Ils viendront resserrer les tissus conjonctifs et permettront ainsi d'accompagner le centrage et la descente en soi en profondeur.


Côté légumes, n'hésitez pas à consommer des blettes et épinards, des courges, des légumes-racines comme la carotte, la patate douce ou le panais, des poireaux, du chou vert... mais aussi du persil.


Côté fruits, misez sur les oranges, les pommes, poires et coings, le raisin, la figue et les châtaignes.

N'hésitez pas également à consommer des champignons, du tofu ou encore du miel.


Tous vous apporteront les bienfaits nécessaires pour vivre au mieux la saison automnale.


Les plantes médicinales pour soutenir notre organisme


En plus d'une alimentation appropriée, il est judicieux de se tourner vers des plantes et compléments alimentaires qui vont venir soutenir la fonction du poumon est du gros intestin. Leur préparation peut tout à fait entrer dans le cadre des actions à privilégier en cette saison : s'hydrater et respirer, par le biais d'infusions, de décoctions, d'hydrolats, d'huiles essentielles, etc.


Ainsi, n'hésitez pas à vous tourner vers l'ortie, l'eucalyptus, le noyer, l'échinacée, le fenouil, la réglisse, le pissenlit, l'aubier de tilleul ou encore l'églantier par exemple. La vitamine D sera également votre alliée, ainsi que le psyllium blond à 99 % ou encore les probiotiques.


Demandez conseil à un professionnel pour savoir quelle est la forme la plus adaptée pour chaque proposition, en quel dosage et à quelle fréquence afin d'obtenir les meilleurs résultats, en toute sécurité.


Chez Aurélie Von Junker, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner pour vivre un automne serein, en pleine forme et profondément ancré ! N'hésitez pas à nous contacter pour qu'on en discute !


Pour résumer : en automne, recentrez-vous, stimulez votre force vitale, continuez à bien vous hydrater comme en été, et respirez !


Rédactrice - Stéphanie Faustin (@unpasplusvert)


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page