top of page

Le Feu, élément de l’été

Comme vous le savez maintenant si vous nous lisez depuis le début, chaque saison est associée à l'un des quatre éléments que sont la Terre, le Feu, l'Eau et l'Air, qui influent sur nos comportements. Ainsi l'eau est l’élément de l'hiver, l'air celui du printemps, la Terre celui de l'automne (que nous aborderons en temps voulu) et le Feu, celui de l'été.


Partons ainsi découvrir ce qui se cache derrière le Feu de la passion !





La symbolique de l'élément Feu


Sans surprise, cet élément symbolise l'énergie, l'action et la passion. On lui associe aussi l'éclat, la brillance, la lumière... et la chaleur, évidemment !


Le mouvement du Feu permet de rayonner vers l'extérieur. Il nous rend davantage chaleureux (d'autant que l'été est une saison chaude) et favorise les échanges, le lien aux autres, et la joie.

Les personnes marquées par cet élément ont un tempérament bouillonnant, impulsif, et peuvent facilement s’emporter. Elles ont le sang chaud comme on dit !


Elles sont enthousiastes et dynamiques, aiment l'action et le mouvement. Leur potentiel d'énergie est très grand.


Au niveau professionnel, ces personnes ont besoin de se sentir passionnées pour s'investir pleinement dans des projets. Très déterminées, ambitieuses, confiantes, rien ne leur fait peur. La prise de risques, les challenges à relever, leur permettant d'évoluer, font ainsi partie de leur quotidien. Elles ont un esprit de leader.


Tout est question d'équilibre


Attention cependant à ne pas trop vous enflammer ou au contraire vous éteindre !


Lorsque tout roule... eh bien tout roule. Mais lorsque l'on ressent un trop-plein d'énergie, ou à l'inverse une sorte de léthargie, il y a certainement un déséquilibre.


Lorsque le feu intérieur est trop fort, on peut en effet ressentir une hyperactivité mentale qui brouille nos idées ou nous éparpille. Lorsqu’il est trop faible, c'est alors un sentiment d'inertie, de procrastination, qui peut être présent.


Certains organes sont particulièrement sensibles au Feu.


Un Feu de cœur pourra, par exemple, être engendré par un excès de joie qui va générer de la chaleur dans notre corps et donc possiblement du feu dans notre cœur, organe principal à choyer en été. Cela va entraîner des rires inappropriés, de l’anxiété ou de la nervosité, de l'irritabilité, ou encore des troubles du sommeil. Un manque de joie entraînera à l'inverse une froideur de la personne et un manque de passion pour la vie.



Un Feu en excès au niveau du foie se révèlera par de la colère, de l'irritabilité, des yeux rouges et brûlants, un sensation de soir, de chaleur, des maux de tête, de l'hypertension artérielle ou encore des saignements de nez.


Il faut alors diminuer le feu, ou rallumer la flamme selon les cas.


Écoutez-vous, faites-vous accompagner au besoin


L'idée est de VOUS ÉCOUTER. De rester ATTENTIFS à vos sentiments, vos émotions, à ce que vous dit votre corps.


Si vous ressentez par exemple un manque d'élan ou de motivation, forcez-vous à vous mettre en mouvement et en action, à sortir de chez vous, à faire une activité physique pour remettre du feu.


Des phrases du type « J’avais l’impression que mon feu intérieur était progressivement en train de s’éteindre et j’avançais de plus en plus en mode pilote automatique » peuvent indiquer un burn-out.


Aurélie Von Junker peut vous aider à retrouver l'équilibre du Feu et de vos émotions, grâce à l'accompagnement ÉMOTION, mais aussi par le biais du Design Humain. Nous vous aiderons à apprendre à être davantage à l'écoute de votre corps et à suivre davantage votre intuition. Grâce au Design Humain, vous découvrirez qui vous êtes vraiment, vos véritables besoins, votre fonctionnement. N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.


En tous les cas, suivez l'élan de votre cœur ! 💓

Rédactrice - Stéphanie Faustin (@unpasplusvert)

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page